Aujourd’hui

Et aujourd’hui ?

Nos Doyennes sont maintenant de vénérables vieilles dames. Cela n’empêche pas qu’une automobile, quel que soit son age, est faite pour rouler, pas pour rester enfermée dans un cocon.

100_ans_Jean_Panhard_019

Voici un petit aperçu chronologique de Doyennes vues ici ou là. Certaines appartiennent à des membres du club, d’autres sont visibles dans des musées…

Commençons par le formidable musée de Compiègne qui regorge d’une foultitudes de merveilles très anciennes… un régal. On y trouve deux des plus anciennes Panhard & Levassor connues dont, à gauche, le second prototype de 1891. A droite, un phaéton deux places de 1891 également, représentante de la première série de trente voitures construites au monde, dont cinq en 1891. Les principes de bases qui seront retenus plus tard sont déjà là: moteur à l’avant, transmission aux roues arrières.

index mvt_phaeton_panhard_et_levassor

Aujourd’hui la plus ancienne automobile en état de rouler date de 1892 et c’est une Panhard & Levassor bien sur !
Elle appartient toujours à la famille Panhard. Hippolyte Panhard l’a reçue en cadeau d’anniversaire et fera à son bord le premier voyage touristique automobile de l’histoire: Paris-Nice en mars-avril 1893.

En juillet 2007, cette voiture a participé à la rétrospective de la course Paris-Bordeaux-Paris de 1895, parcourant sans panne majeure les 600 kilomètres reliant Bordeaux à Paris…

P1070151

Les musées de Mulhouse et de Rochetaillée présentent également de belles pièces très anciennes. A gauche une wagonnette de 1894 à moteur V2 Daimler, à Mulhouse. A droite, un break à moteur Penix 2 cylindres de 1896, visible à Rochetaillée.
1894_Mulhouse

1896_Rochetaillee2

Comme nous l’avons vu plus haut la famille Panhard a conservé un certain nombre de trésors, dont un prototype unique à moteur monocylindre de 1897. Cette voiture était surnommée la « voiture des jardins ». Elle est prêtée à l’Automobile Club de France.

1897

Quel que soit son age, une voiture est faite pour rouler. Certains de nos membres ne s’en privent pas ! Voici Théo dans sa merveilleuse wagonnette à moteur 4 cylindres Phenix de 1898. Lui aussi a participé à la rétrospective du Bordeaux-Paris de 1895 en juillet 2007.

1898

Retour à Mulhouse avec ce landaulet type A1, à moteur 2 cylindres Phenix de 1898, carrossé chez Binder à gauche et cet autre landaulet type A2, à moteur 2 cylindres Phenix de 1900. En moins de dix ans les pneumatiques se sont généralisés.

94937889 1900_A2_Mulhouse

Pour faire bonne figure, voici à Rochetaillée un tonneau ballon type B1, à moteur 4 cylindres Phenix de 1900, carrossé chez Driguet ainé à Paris.

1900_B1_Rochetaillee

Les Panhard & Levassor sont présentes tout autour du monde. Voici le phaéton B1/B2, à moteur 4 cylindres Phenix de 1901 du musée Toyota, au Japon.

1901_B2_Toyota

Voici John dans son type B1/B2, à moteur 4 cylindres Phenix de 1901. Encore une voiture qui roule…
On notera qu’après la généralisation des pneumatiques, le diamètre des roues a évolué: les roues sont maintenant sensiblement de même dimensions à l’avant et à l’arrière.

1901_B1_B2

Une jolie A2 de 1902 s’est récemment vendue lors du salon Rétromobile 2007. Avant le décès de son précédent propiétaire, cette voiture était connue pour rouler beaucoup.

1902_A2

 

Retour au musée de Mulhouse avec quelques merveilles. Voici tout d’abord deux coupés chauffeurs : une grosse 24CV type U1 de 1906 carrossée chez Kellner, suivie d’une 18CV type X8 de 1911 carrossée chez J. Rothschild & Fils, Rheims et Auscher à Paris.

1906_U1_Mulhouse             1908_Mulhouse

Nous trouvons ensuite une jolie berline à 3 portes 12CV type X5 (premier moteur monobloc) de 1911 et un coupé chauffeur 18CV X12 de 1912.

1911_X5_Mulhouse                    1912_X12_Mulhouse

Une belle limousine 35CV type Y de 1911 carrossée chez J. Rothschild & Fils, Rheims et Auscher à Paris qui a été vendues aux enchères à Rétromobile en 2007.

1911_Y

 

La 10CV type X19 a représenté une étape importante chez Panhard & Levassor. Le grand carrossier Labourdette a donné naissance en 1912 à un splendide torpédo skiff en acajou qui n’existe plus mais dont une réplique (à gauche) est visible au Nationaal Automobiel Museum, aux Pays-Bas, qui rassemble la collection Louwman. A droite, un classique torpédo X19 de 1913.

1912_X19_Louwman                             1913_X19

 

A côté de ces voitures « populaires », Panhard & Levassor se taille une enviable réputation avec ses voitures de luxe, tel ce très beau coupé chauffeur 17CV type X26 de 1920, visible à Mulhouse. C’est le début de la suprématie du moteur sans soupape.

1920_X26_Mulhouse

 

 

 

La compétition a toujours été un élément important chez Panhard & Levassor. Le musée de Mulhouse présente quelques trésors.
Voici l’une des voitures du grand prix de l’ACF 1908 : 120CV, 12,8 litres ! C’est lors de cette épreuve et à bord de cette voiture que se tuèrent le pilote Cissac et son mécanicien suite à l’éclatement d’un pneumatique.

1908_GP_Mulhouse

Plus tard la marque abandonnera la course, trop meurtrière, pour se consacrer aux records… Voici la 35CV 8 cylindres de records de 1926 et la 20CV Sport de 1932, toujours à Mulhouse.

 

1932_X49_Mulhouse               

1926_Mulhousehttp://doyennes-panhard-levassor.fr/aujourdhui/

 

 

En tourisme, les années 20 marqueront l’abandon total des moteurs à soupapes et la montée en gamme des voitures de la marques avec l’abandon progressif des plus petits modèles. Voici l’énorme berline transformable 35CV type X42 à moteur 8 cylindres 1925, carrossée par Manessius, de Bruno.

 

1925_X42

 

Les « petites » 9/10CV continuent pourtant à être produites, tels le torpédo X47 1926 de Roger ou le landaulet Weymann X47 1928 de Frans.

 

1928_X47                   1926_X47

A la fin des années 20 la mode des 6 cylindres fait son chemin. Voici le coupé chauffeur 13CV type X63 1929 personnel du célèbre carrossier Henri Labourdette et la grosse conduite intérieure 16CV type X57 1928 de Francis.

1928_X57            1929_X63

 

A partir de 1930 la série « S » (6CS, 6DS et 8DS) marque une rationalisation de la production avec un nombre plus réduit de modèles. En même temps, la montée en gamme continue puisqu’il n’y a plus que de puissantes 6 ou 8 cylindres. Voici une très belle 6DS type X66 20CV de 1930, avec sa caractéristique et élégante carrosserie surbaissée, due au dessinateur maison, Louis Bionnier et une somptueuse 8DS type X67 29CV 8 cylindres de 1931 carrossée en berline découvrable par Janssen.

1930_X66              1931_X67

 

Les carrosseries d’usine deviennent la norme avec un large choix proposé au client. Voici la sobre berline 6CS X72 14CV 1933 d’André et le très beau coupé 6DS X71 23CV 1933 (remotorisée en X74 27CV par l’usine en 1934) du Lane Motor Museum de Nashville, aux USA.

1933_X71_Lane          1933_X72

 

En 1934, Panhard & Levassor présente la Panoramique, un tout nouveau concept de carrosserie à visibilité intégrale. Voici les berlines 6CS X72 14CV 1935 de Denis et Monique et 6CS Spécial X73 16CV 1936 de Matthieu et Marie-Claude.

1936_X73         1935_X72

 

En 1936, c’est le choc : la très conservatrice marque doyenne présente la (trop?) révolutionnaire Dynamic… en plein Front Populaire!
Pour une clientèle bourgeoise, soucieuse de discrétion, ce n’est vraiment pas le moment de s’afficher avec une voiture aussi voyante et exubérante… La Dynamic sera un échec commercial. Voici le très beau et très rare coupé X76 14CV 1936 d’Etienne et Marie-Andrée.

1936_X76_Coupe

 

 

Cette carrosserie sera bien vite remplacée par un coach tout aussi surprenant, ici le coach X76 14CV 1937 du musée de Rochetaillée.

1937_X76_Rochetaillee

 

Aux côtés du coupé (disponible sur deux empatements) et du coach la gamme Dynamic comprend une limousine et un cabriolet (disponible en deux variantes successives). Les limousines existantes se comptent sur les doigts d’une seule main et il ne semble plus exister aucun cabriolet.

La plupart des Dynamic sont sorties en coach et surtout en berlines. Voici la berline X77 16CV 1938 d’Alain, bien connue aux Etats-Unis, et la berline « Parisienne » X81 16CV 1939 d’Arnaud.

1939_X81       1938_X77

 

Si vous aussi vous souhaitez voir votre Doyenne sur notre site ou que vous en connaissez une, contactez nous

Leave A Comment